Finlande, premier pays à supprimer les matières scolaires !

Considéré comme étant l’un des meilleurs au monde, le système scolaire finlandais entame aujourd’hui une totale révolution. En effet, le système éducatif de la Finlande figure toujours dans les 10 premières places mondiales en termes d’efficacité et de performance. Pourtant, les décideurs du pays comptent engager la vitesse supérieure et supprimer les matières scolaires du programme. Si en France le principe n’est aujourd’hui qu’au stade de projet à étudier, la Finlande le met à exécution. Les cours ne comportent plus de matières scolaires, dont la physique, les mathématiques, la littérature ou l’histoire géographie. Les étudiants seront amenés à apprendre les phénomènes et événements dans un cadre pluridisciplinaire. Le gouvernement finlandais ambitionne d’arriver à un système scolaire complètement rénové à l’horizon 2020.

nouveau système scolaire Finlande

Source: Edupronet

Des méthodes d'apprentissage adaptées au XXIe siècle

Ainsi, la Finlande entreprendra une totale révolution dans les méthodes d’apprentissage en milieu scolaire. Selon le ministre de l’Éducation, Marjo Kyllonen, certaines écoles utilisent encore les méthodes anciennes vu que ces pratiques étaient efficaces au début du 20e siècle. Ce fonctionnaire finlandais pense qu’il est désormais temps de trouver une nouvelle méthode répondant aux besoins actuels. Il s’agit donc d’un nouveau système scolaire qui s’adapte aux demandes de ce 21e siècle.

Les élèves n’auront plus de matières scolaires distinctes, mais apprendront sur le tas dans un cadre pluridisciplinaire. L’idée est de mettre la classe en mouvement, ce qui favorise le travail en équipe et l’interaction entre les élèves. La Seconde Guerre mondiale sera, par exemple, vue non comme un point en histoire. La question sera abordée d’un point de vue historique, géographique et mathématique. Les séances de travail, « en groupe », viseront l’implication de chacun des élèves et leurs interactions.

Miser sur le travail en équipe

L’idée de cette révolution dans le programme scolaire est de permettre à chaque élève de choisir le thème qu’il veut étudier. Le système sera soumis aux étudiants de dernier cycle, à partir de 16 ans. L’étudiant choisit le phénomène ou le thème suivant l’utilité dans sa vie. Les élèves n’auront plus à étudier des cursus complets. Ils peuvent à l’avance choisir les thèmes qui leur conviennent et qui leur seront utiles pour leur future carrière. Le nouveau système scolaire encouragera ainsi le travail en équipe et concernera, non seulement les élèves, mais aussi les enseignants.

L’exemple finlandais est déjà une preuve de la consistance de ce nouveau système, sur lequel devraient s’inspirer de nombreux pays. C’est d’autant plus pertinent si l’on tient compte du niveau élevé de son système éducatif par rapport à celui des autres pays. D’ailleurs, cette solution a été mise en œuvre par le gouvernement finlandais pour encourager leurs élèves et donner le meilleur d’eux-mêmes. En France, ce principe n’est cependant pas aujourd’hui au cœur des préoccupations. Tout récemment, le ministre français de l’Éducation nationale a même recommandé aux enseignants de renforcer certaines matières scolaires.

Face à l’engouement suscité autour de ce nouveau système et afin de l’accompagner, les entreprises spécialistes de l’agencement proposent aujourd’hui des mobiliers sur mesure qui peuvent s’y adapter. C’est le cas des tables modulables du programme 345, qui ont été conçues de façon à favoriser l’interaction entre les élèves.

Découvrez notre mobilier scolaire favorisant ces nouvelles pédagogies.

Source: Vivement l'Ecole

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire