Education lente ou slow éducation, qu’est-ce que c’est?

A l’heure où les pédagogies alternatives se développent à grande vitesse, certaines demeurent méconnues. L’éducation lente, plus communément appelée « slow education » constitue une nouvelle perspective pédagogique intéressante.

éducation lente ou slow educationIl s’agit d’un mouvement né aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, basé sur l’apprentissage profond et réussi. L’éducation traditionnelle ne corrèle pas toujours aux résultats des évolutions internationales. Aussi, aborder une forme d’apprentissage innovante pour replacer l’enfant au cœur de son développement constitue une approche plus pertinente de l’éducation.

Education lente, le temps d’apprentissage à l’honneur

La qualité de la pédagogie traditionnelle ne permet pas aux enfants de développer leurs compétences propres. Entre les traditionnelles leçons et le temps que passent les élèves à l’école, les enfants évoluent dans un processus éducatif quantitatif. Or, avec le concept de l’éducation lente, l’enfant a la possibilité d’apprendre à son propre rythme, de découvrir ses propres talents et intérêts. La slow education vise en effet une meilleure réalisation des apprentissages, dans un processus qualitatif de l’éducation.

slow education ou éducation lente

Cette pédagogie active découle de la conviction que chaque activité éducative doit définir le temps requis pour sa réalisation, et non l’inverse. Une éducation réussie, profonde et durable consiste à apprendre à penser et à décider d’apprendre. Permettre à l’enfant d’apprendre à son propre rythme dans des milieux différents est une autre manière de lui faire profiter davantage de son enfance. L’éducation lente se caractérise par la souplesse de la méthode. Elle permet à l’élève d’appréhender dès le plus jeune âge la gestion du temps et l’autonomie. La pédagogie alternative encourage l’enfant à s’exprimer, à explorer à son propre tempo de manière à ce qu’il prenne et reprenne plaisir à apprendre.

Place aux méthodes participatives et à la libre découverte

Les méthodes mises en place dans le cadre de la slow education répondent à un besoin de l’enfant de décider par lui-même d’étudier. Aucun élève ne doit être pénalisé pour sa « lenteur », dans la mesure où chacun apprend à un rythme qui lui est propre. Eviter la standardisation dans l’éducation se révèle être une approche plus efficace. L’éducation lente met en avant les activités participatives, à travers des travaux et des contenus variés. La méthode appliquée pour cette pédagogie alternative repose sur le développement de l’enfant dans toutes ses dimensions. L’élève devient le propre acteur de son développement en choisissant l’activité qui l’intéresse pour se motiver.

Cette méthode d’enseignement dynamique renvoie ainsi  à une classe modulable, tant dans les activités qu’à travers le mobilier. L’apprentissage libre passe par l’instauration d’un environnement propice à la créativité et à la concentration de l’élève. Le design des mobiliers 3.4.5. répond à ce besoin de mobilité de l’enfant. Les tables scolaires et les chaises arborent des lignes ludiques et originales. Le design a été pensé de manière à favoriser la liberté de communication entre les élèves. Les mobiliers d’école offrent de meilleures conditions d’écoute et de partage. Ce qui n’empêche pas de les aménager individuellement, pour les besoins de concentration de l’élève, par exemple.

Pas de commentaire.

Laisser un commentaire